Ste-Catherine attend les coureurs le 4 septembre

Un tout nouveau rendez-vous pour les amateurs de course à pied vient de s’insérer dans le paysage estrien avec la présentation du premier «Défi des collines», le dimanche 4 septembre à Ste-Catherine-de-Hatley.

Cet événement sportif offrira quatre possibilités de parcours à travers le circuit rural de la municipalité (5,5, 11, 15 et 30 km), ainsi qu’une course d’environ 800 mètres pour les enfants. Le trajet de 5,5 km sera aussi ouvert aux marcheurs.

Véritable mordu de course à pied, l’organisateur Patrick Mahony a pris soin de faire passer les différents trajets sur des routes moins fréquentées, telles les chemins Gingras et North Hatley.

On vous rassure donc tout de suite, la «terrible» côte Ste-Catherine ne fera pas partie du parcours. «C’est une route qui est très passante et très dangereuse, autant en montée qu’en descente. Il y aura bien sûr beaucoup de reliefs sur nos trajets, mais ça permettra aux coureurs d’avoir des panoramas époustouflants. Pour ceux qui seront moins pressés, il y aura plusieurs occasions pour sortir son appareil photo», fait valoir M. Mahony.

«On aimerait créer une véritable fête au village avec cette course, et on espère que les résidants qui habitent le long des tracés en profiteront pour sortir et faire du bruit au passage des coureurs», ajoute-t-il.

Position stratégique pour le Relais et le Marathon

En plus de faire connaître sa municipalité d’adoption, Patrick Mahony espère que le «Défi des collines» sera attrayant pour ceux qui participeront, trois semaines plus tard, au Relais du Lac Memphrémagog (24 septembre) ainsi qu’au Marathon de Montréal (25 septembre). «Jean-Yves Cloutier, un entraîneur très impliqué au Marathon de Montréal, explique qu’un athlète doit courir environ 30 km trois semaines avant de faire un marathon. Notre plus long parcours se veut ainsi une excellente préparation pour le 42 km». «Et pour ceux qui participeront au Relais du Lac-Memphrémagog, ils auront droit à Ste-Catherine à des dénivelés qui s’apparentent à ceux qu’on retrouve autour du Memphrémagog», ajoute l’organisateur du «Défi». Enfin, Patrick Mahony endosse une cause caritative avec la présentation de son événement, celle de soutenir la recherche sur la sclérose latérale amyotrophique (SLA), aussi connue comme la maladie de Lou Gehrig. «Mon père est décédé de la SLA en 2008, après quelques mois seulement. C’est une maladie neurodégénérative qui ne laisse aucune chance. Malgré tout, j’ai déjà vu un malade réussir le triathlon Ironman d’Hawaï. C’était très émouvant». «Quand je vois des exemples comme celui-là, une question me vient en tête: et vous, quelle est votre raison pour ne pas courir aujourd’hui?» Pour information supplémentaire: http://defidescollines.com.

Read more on : lerefletdulac.com
Event's Page |

Comments are closed.